Du mouvement sans sens ou du sens sans Mouvement

Par leur richesse méthodologique et la diversité des activités qu’ils
abordent, les travaux de E.J. Marey auraient pu être le point de départ de recherches conjuguant les exigences de contrôle expérimental reconnues aux sciences de la vie et la pertinence à l’égard des situations de terrain qu’offrent les sciences humaines.
Cependant l’étude du mouvement demeure clivée entre des travaux privilégiant l’étude du sens, de la finalité ou de la fonction sociale des mouvements ou des recherches en sciences du mouvement recourant souvent à des mouvements sans sens, dénués de fonctionnalité. Quatre exemples volontairement éclectiques (marche, taille de la pierre, jeu du piano et du violon) nous permettront de montrer le rôle primordial
du contexte de l’action et de la finalité dans l’organisation des comportements à travers deux types d’interactions : celles du corps et de l’environnement et celles du sujet manipulant un outil. Ces recherches tracent la voie d’une approche pluridisciplinaire du mouvement qui permettrait de sortir des apories auxquelles conduit l’étude de sens sans mouvement et de mouvements sans sens.

Blandine Bril ,Rémi Goasdoué

Télécharger l’article complet (exclusivement réservé aux participants à l’école d’été).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *